ACCUEIL PRÉSENTATION EXPOSITIONS
EN COURS
TRAÇOTHÈQUE OÙ, QUAND, COMMENT?


Nathaly Hertwig-Gillet-GILLET
Nathaly HERTWIG-GILLET

   

    « Née en Haute Loire, en 1969, je vis maintenant dans le Gard.

    Autodidacte, j’ai commencé à peindre en 2003 et fait ma première exposition en 2006 à Montpellier.

    Un goût affirmé pour la figuration et la narration guide ma démarche. Je travaille sur l’imagerie populaire. Je puise l’inspiration dans les médias audiovisuels, les actualités, la BD, le rock, les chefs d’œuvre de l’histoire de l’art, la société en général avec ses joies et ses souffrances.

    Tout ce mélange donne une figuration contemporaine gaie, avec une pointe d’agressivité et beaucoup d’humour pour dédramatiser. Je travaille à l’acrylique mais j’explore aussi d’autres techniques : aquarelle dans un style proche de la BD, volumes en papier mâché où mon côté délirant et mon humour caustique s’expriment pleinement, je réalise aussi des bijoux en pâte auto-durcissante, et plus récemment je travaille aussi un peu la céramique et la linogravure.

    Mon travail est très explicite et il reflète mon âme d’enfant. Un univers simple, un peu provocateur, hors norme comme moi, que j’aimerais vous faire partager. »


    « Métamorphose-toi, métamorphose-la, métamorphosons la vie tout simplement, pour la rendre plus joyeuse, plus colorée, plus humaine, moins tragique, pour exorciser le mal. La métamorphose est la base de mon travail. Je reprends des icônes de la BD, de l’histoire de l’art, je représente des personnages célèbres et je me les approprie avec mes propres canons de beauté, ceux de mon univers un peu hors-normes, comme moi ».


    Nathaly nous embarque dans son monde. Elle fait du neuf avec du vieux en revisitant les chefs d’œuvre de l’art.. Souvent, la composition initiale est conservée, les personnages prennent de la couleur, et elle se glisse dans les différentes scènes où elle s’installe au premier plan : « Je peins à l’acrylique avec des couleurs très flashy. Ça pète ! je suis une terroriste de la couleur ». Elle peint des personnages réels ou fictifs : des femmes fortes avec une plastique de rêve, des déesses ou des héroïnes pulpeuses et futuristes exprimant la force et la féminité alliées pour sauver le monde ; « Tous mes personnages sont vigoureusement sexués, les femmes font du 95D au moins et les hommes sont body buildés ».



Artiste précédent
Retour expo en cours Artiste suivant